LES TROUPEAUX INVITES

LA GRISE RHÉTIQUE
Une race en voie de rétablissement

La vache grise rhétique est, selon la fondation Pro Specie Rara qui s'occupe depuis 1985 de son rétablissement sur le territoire suisse, une race bovine modeste, de petite taille et robuste.

Jadis la grise rhétique était élevée dans une grande partie des Alpes de Suisse orientale pour sa viande, son lait et comme bête de somme.

Cette race, en raison de la diversité des conditions d'élevage et de l'isolement des vallées alpines, a donné naissance à différentes races locales. De ce fait, dans le canton des Grisons, terre historique de la grise rhétique, on pouvait facilement distinguer la vache grise Albula, plus petite et légère, de la race des vaches de l'Oberland, plus grosses et plus lourdes.

Il existe une grande variété de la forme et de couleur au sein de la race elle-même. La couleur, par exemple, varie de l'anthracite au gris argenté en passant par le gris foncé et le gris fauve, avec la présence d'une huppe rousse.

À la fin du XIXe siècle, les Grisons étaient encore une région d'élevage de la grise rhétique, laquelle disposait alors d'un bon débouché sur le marché. Mais au début du XXe siècle, cette race a été exilée hors de nos frontières pour être remplacée par la vache brune. Mais dans le sud et le nord du Tyrol, la grise rhétique a subsisté sur des terrains escarpés et pauvres.

Très féconde

La vache grise rhétique d'aujourd'hui est très féconde et de grande longévité. Elle possède une grande capacité d'adaptation, ainsi qu'une capacité de conversion optimale du fourrage en lait et en viande.
Le lait – jusqu'à 3500 kg par an - sert aussi bien à l'élevage qu'à la consommation humaine. La viande est très fine et d'un rendement qualifié d'extraordinaire.

Ces caractéristiques, alliées aux qualités originelles de la race (petite taille résistance, grande adaptation) en font un animal idéal pour l'élevage extensif en montagne.

Le Syndicat de la grise rhétique compte 206 éleveurs des cantons de GE, VD, FR, NE, BE, JU, BL, SO, LU, NW, TI, GR, SG, ZH, TG, GL, AR et du Liechstentein.

En 1997, le cheptel comptait 463 vaches de 22 lignées, 477 génisses de 22 lignées, 30 taureaux de 7 lignées et 91 taurillons de 13 lignées.