LES CREATEURS

pour la société : Les Coraules de Bulle

Jean-Claude Kolly est né le 7 juillet 1961 à Fribourg. Professeur de musique, il enseigne au Cycle d'Orientation de Marly et dans le cadre des cours de direction de la Société Cantonale des Musiques Fribourgeoises.

Dès son plus jeune âge, Jean-Claude Kolly étudie le piano et la trompette, puis se perfectionne en étudiant les branches théoriques, le chant et l'orchestration au Conservatoire de Fribourg où il obtient le diplôme d'enseignement de la musique dans les classes supérieures.

Elève du Conservatoire de Lausanne, il travaille la direction d'orchestre, l'orchestration et la composition sous la conduite de Hervé Klopfenstein et Jean Balissat, travail conclu par un diplôme de chef d'orchestre au printemps 1988.

Jean-Claude Kolly entame sa carrière de chef au choeur Lé Tsèrdziniolè de Treyvaux, puis dès 1984 il prend la tête de la Gérinia de Marly. En parallèle, il assure la direction de l'Harmonie municipale de Vevey et du Brass Band de Fribourg. Nommé chef à la Concordia en 1993, il dirige aujourd'hui les deux orchestres d'harmonie de catégorie excellence que sont la Concordia de Fribourg et la Gérinia de Marly.

Compositeur à ses heures, il signe quelques oeuvres pour vents. Parmi ses oeuvres les plus connues, citons Un soupçon de Paganini, Petite légende, Lagrima, Anna Göldin - dernière sorcière et plus récemment, Symphonic Variations. Il compte également plusieurs oeuvres pour choeur : Ou Rio dè Bournin (musique chorale d'une pièce théâtrale en patois), un spectacle en collaboration avec Oscar Moret - L 'Oura di Chenailyiè -, une comédie musicale - La Légende du Roi Samarkand -, une messe ainsi que diverses pièces en patois et en français. En 1998, il obtient le premier prix du concours de composition FFCC avec une danse « De Gruyères à Château-d'Oex » (chorégraphie : Anne-Claire Vuichard).

Cherchant continuellement à se perfectionner, il a eu l'occasion de travailler au niveau international avec Eugen Corporon (USA), Howard Snell (GB), Keith Wilkinson (GB), Henk van Lijnschooten (NL) et Michel Riquier (F).